L’Assemblée accorde une rallonge budgétaire de 8 millions d’euros à la DISIC

Dans la série « volet dépense de la loi de finances 2015 », l’assemblée a doublé le budget prévu pour la DISIC grâce à un amendement proposé au dernier moment par Bercy. Il s’agit de donner les moyens à la DISIC de piloter la transformation vers l’État plateforme passant notamment pas :

* l’orientation WS des nouveaux projets et l’encapsulation des SI legacy dans des API ouvertes qui permet notamment le lancement de « Marchés publics simplifiés », « Aides publiques simplifiées » (les deux premières mesures phares du programme « Dites-le nous une fois » du Choc de Simplification)

* la refonte, extension et décentralisation de la fédération d’identité de MonServicePublic avec la plateforme FranceConnect. Cela permettra aussi la traçabilité des échanges inter-administrations. Quarante ans plus tard, on peut y voir une preuve de bonne fois pour attendrir les détracteurs du projet SAFARI. On pourrait même imaginer offrir un mode dégradé à ceux qui souhaiteraient bloquer ces inter-échanges automatiques (peut-être usine à gaz mais avec des sujets politiques tout devient possible).

La DISIC a également compétence pour chapoter les projets SI importants au niveau de l’État ou de composantes de la sécurité sociale. Elle pilote le plan de raccordement au réseau interministériel de l’État ainsi que la mutualisation des infrastructures.

Chez Octo on doit être en train de sabrer le champagne : les cordons de la bourse s’ouvrent en grand pour eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *